La ventilation 1/2

Conseils pour bien ventiler vos toilettes| Ecrit par Emmanuelle Bigot

Plusieurs modèles de toilettes sèches nécessitent d’être ventilés. Une bonne installation de ventilation est une des clés du bon fonctionnement de votre équipement. Vous trouverez ici des informations pour optimiser l’aération de vos sanitaires.

Quelles toilettes doivent être ventilées ?

Toutes les toilettes sèches n’ont pas besoin d’être ventilées. Les petites installation sur seau sans séparation des urines et qui doivent être vidées fréquemment n’ont pas besoin de ventilation. C’est le cas par exemple de l‘Helvette, ou encore de la Sanitoa. Dès que l’on souhaite un équipement particulier à séparation des urines ou à compostage intégré comme la TS-composteuse, il faut d’emblée penser aération.

La base d’une bonne ventilation

Pour bien aérer le volume de la cuve, votre tuyau doit partir à la verticale en toiture et dépasser le faîte de 50 cm au moins. S’il traverse des zones froides ou avec des différences de température, il conviendra d’isoler le tuyau pour éviter la formation de condensation sur les parois. En effet, toute cette eau redescendra dans la toilette et risque de la noyer. Dans l’exemple ici, le tuyau a été recouvert de sisal épais et coloré ce qui en fait un élément visuel plus agréable qu’une coque de polystyrène. Vous pouvez vous en inspirer.

Vous augmenterez passablement le tirage en installant un extracteur éolien. Cet extracteur doit être spécifiquement conçu pour les toilettes sèches. Les autres extracteurs du commerce présentent le risque de ne pas être fabriqué dans le matériau adéquat entraînant un risque de corrosion (voir plus bas notre paragraphe sur les matériaux).

Pour une toilette de petit volume, un tuyau d’un diamètre de ø75 mm convient. Plus votre tuyau est long, plus vous avez intérêt à augmenter ce diamètre en passant à du ø 110 mm. Des manchons spécifiques vous permettent cela.

Vous veillerez à ce que la tête de votre ventilation ne sorte pas sous un avant-toit car l’air risque de ne pas pouvoir s’échapper correctement. De même pour une sortie en façade, évitez la proximité d’un balcon ou d’une fenêtre afin de ne pas risquer des retours peu agréable.

Est-ce que je peux couder mon tuyau de ventilation ?

Il est envisageable de couder légèrement un tuyau pour passer à travers une façade, un coude à angle droit risquera lui aussi de retenir la condensation. On préfèrera un coude à 30° maximum comme sur la photo.

L’utilisation de flexibles de ventilation permet également d’éviter des angles trop fermés. Des gaines souples ou semi-rigides sont également adaptées.

Si vous devez couder votre tuyau, prévoyez d’augmenter votre tirage avec une ventilation électrique.

Quels sont les matériaux recommandés ?

Le PVC est très adapté même si son bilan écologique est mauvais. Une installation bien conçue et protégée des UV ou du gel durera longtemps ce qui contribue à minimiser l’impact d’un tel matériau. L’inox ou l’aluminium conviennent aussi. Il faut à tout prix éviter le cuivre qui se corrodera très rapidement à cause des vapeurs ammoniacales issues des toilettes. les tuyaux galvanisés ne résistent pas non plus.

Puis-je combiner des ventilations ?

Il n’est pas du tout recommandé de combiner des ventilations. si vous souhaitez par exemple vous raccorder à une ventilation de tuyauterie prévue pour l’évacuation de vos eaux usées, des remous risquent de perturber le bon tirage.

Laisser un commentaire

*

code