Vos questions sur le compostage

Réponses à vos questions | Ecrit par Emmanuelle Bigot

Le compostage étant la question centrale de la plupart des toilettes sèches, voici nos réponses à vos questions les plus fréquentes

Combien de temps vais-je devoir composer (autrement dit quelle grandeur dois-je prévoir pour le composteur ?).Je vis seule, je vais avoir quelques invités peut-être qui utiliseront mes wc, et je vais être en permanence sur place ?

En suisse, en dessous de 100 tonnes annuelles, il n’y a en principe pas de réglementation qui s’applique pour composter, vous pouvez toujours vous référer à cette norme…

L’OMS recommande 18 mois de compostage avant utilisation en maraîchage, ce conseil s’applique surtout pour les contrées où les gens abritent plus de pathogènes. Après une année de maturation, j’avais fait analyser mon compost qui était impeccable.

Vous constaterez rapidement que le volume de compost nécessaire est assez important (en moyenne 3 composteurs sont nécessaires). Vérifiez également la zone dans laquelle votre parcelle se situe. En zone S1 et S2 de protection des eaux, il ne faudrait pas qu’il y ait des écoulements dans le sol et récupérer les excédents de liquide. Biocapi propose des composteurs entièrement sécurisés. Pour ne pas avoir trop de liquides à gérer, il est toujours possible d’utiliser une pipinette pour arroser la haie et éviter de trop remplir de liquides votre toilette.

Mon seau est plein et je voulais savoir si je pouvais sans autre le vider sur le fumier des chevaux ou pas.
Pour le compostage, il m’est difficile de répondre de façon tranchée à votre question car elle en entraîne d’autres :
D’un point de vue pratique, le fumier de cheval et le fumier humain font bon ménage, vous pouvez verser le seau dessus et recouvrir avec du fumier de cheval. Il vaut la peine de ne pas mettre le papier avec, c’est surtout visuellement que cela pose problème, sinon, le papier se composte très
bien.
D’un point de vue légal, c’est autre chose… Cela dépend de la zone de la parcelle (agricole, forêt, village, etc.) où plusieurs réglementations peuvent s’appliquer – et se contredire parfois… Dans les zones non raccordées aux égouts, il y a de nouvelles normes VSA depuis 2018 qui s’appliquent au compostage des toilettes sèches.

Puis-je mettre de la cendre dans la litière ?

La cendre contribue à réduire l’acidité. Ce n’est donc pas faux, c’est surtout une question de quantité. La cendre est compacte, elle empêche l’air de circuler, il faut donc être parcimonieux. Par ailleurs, la cendre de nos jours est chargée en métaux lourds que nos pauvres arbres ont du absorber malgré eux. Ayez la main légère en cas d’utilisation de votre compost en maraîchage.


Est-ce qu’il y a des choses à ne pas mettre au compost ?

Il est théoriquement possible de composter tout ce qui est organique. Les micro et macro organismes qui vont digérer cette matière organique n’ont pas de grandes dents et pour cause. Il faut donc mettre des matières réduites en petites pièces : un trognon de choux par exemple, doit être recoupé pour leur faciliter le travail.

Si votre composteur est sécurisé (non accessible aux enfants, chiens, renard, rats, souris…) vous pourrez mettre des déchets carnés, de poisson, des aliments cuits, etc. Les os sont nettoyés par le travail de compostage mais ne disparaissent pas, ils sont trop durs.

Mon compost sent mauvais, que puis-je faire ?

Votre compost manque probablement d’oxygène et est probablement trop humide. Il est facile de remédier à ce problème en brassant votre compost. Il existe des petits outils très pratiques pour cela. Pour absorber l’excédent d’humidité, il faudra rajouter de la litière sèche comme de la paillette de chanvre, des copeaux tout en brassant. Ces deux actions devraient contribuer à une montée en température de votre compost et qui favorisera l’hygiénisation de son contenu.

Mon compost est envahi de fourmis, que faire ?

Les fourmis ont leur rôle dans la décomposition des matières. Une invasion et la présence de nids indique que votre compost est trop sec. Vous pouvez l’humidifier avec de l’eau ou de l’urine versée en pluie avec un arrosoir et brasser pour répartir le liquide dans la masse du compost. Ayez la main légère, trop humide, votre compost pourrait sentir mauvais et il vous faudrait alors relire le paragraphe ci-dessus pour le rééquilibrer.

Des champignons ont apparu dans mon compost est-ce grave ?

Des champignons dans un compost sont plutôt un bon signe ! Cela signifie que votre compost est équilibré et nutritif, ni trop sec ni trop humide ! Il peut s’agir de coprins chevelus, un champignon comestible qui affectionne le fumier (nom issu de copros = le fumier en grec). D’autres variétés de champignons peuvent pousser dans votre compost. Il peut aussi s’agir de champignons sous forme filamenteuse ou duveteuse. Un duvet blanc indique une belle activité bactérienne.

Il y a des vers dans mon compost !

Des vers rouge orangés type “vers de terre” sont le graal du gardien du compost ! Bravo, l’environnement leur est propice et il vont contribuer à digérer toutes les matières que vous leur apporterez. Ils n’apprécient pas trop l’oignon et les pelures d’agrumes mais si votre compost est au jardin et suffisamment volumineux, il en faudra plus pour les décourager. S’ils disparaissent en hiver ou lors de canicules, c’est normal, ils n’aiment pas le froid ou les très hautes températures. S’ils ont aimé l’endroit, ils reviendront ! Des asticots peuvent apparaître selon le type de composteur que vous utilisez et ce que vous mettez dedans par exemple des déchets carnés dans un composteur non sécurisé. Vous pouvez les prélever et les offrir aux poules du voisins et éviter de mettre de la viande, du poisson dans votre compost s’il est accessible facilement.

Laisser un commentaire

*

code



Composter dedans ou dehors ? - Biocapi.ch

4 semaines ago

[…] compost bien mené sent bon, s’il pue, c’est qu’il y a un problème, en général facile à régler. […]