Séparer ou ne pas séparer ?

Article du site Biocapi.ch | Ecrit par Emmanuelle Bigot

La séparation ou non des urines est une question que l'on se pose forcément lorsque l'on pense à installer des toilettes sèches.

La séparation

Une question de fond, dans le cas de toilettes utilisées occasionnellement et par peu de monde, la question se pose à peine. La maintenance d'une toilette unitaire où urine, matières fécales et litière absorbante sont recueillies ensemble dans un même seau n'est pas trop contraignante. Dans le cas d'une famille et pour une utilisation quotidienne à l'année de la toilette, les opérations de maintenance peuvent devenir fastidieuse. ainsi une toilette à séparation des urines sera envisagée. Une telle toilette possède une lunette spéciale en forme d'entonnoir et qui sépare les urines du reste à l'aide d'un tuyau qui amène les liquides où le désire par gravité.

Constraintes du système

Le choix de la séparation comporte des contraintes dont la première consiste à éduquer les hommes à s'assoir pour faire pipi, afin de diriger les flux correctement. Bonne nouvelle messieurs, vous assoir protège votre vessie.

Il faut également décider de ce que vont devenir les urines : reliées aux canalisations d'eau usées, ou collectées dans un bidon et valorisées au jardin, ou raccordées à une fosse existante, ou encore infiltrées ? Selon votre situation, le nombre d'utilisateurs, certaines options demandent une autorisation aux autorités compétentes.

De telles toilettes doivent être ventilées sous peine de générer des odeurs. ainsi, il faut planifier la pose d'une ventilation électrifiée ou non et qui doit être correctement installée (pas de coudes, sorite en toiture, etc.).

Forces du systèmes

Les faiblesses du système sont contre-balancées par de nombreux atouts. la gravité est utilisée pour amener les liquides où vous le souhaitez, plus besoin de porter les bidons.

L'économie de litière est énorme, avec une toilette unitaire, pour chaque litre d'urine, vous devez ajouter l'équivalent en litière. Le système séparatif vous épargne de devoir organiser un approvisionnement conséquent en litière.

La maintenance est également allégée, seul le seau de solides doit être vidé, il n'y a plus la contrainte de manipuler un récipient contenant du liquide.

Certains modèles de toilettes ventilés en continu ne nécessite même plus de litière, le fèces sont séchées à mesure.

Les avancées de la recherche laissent entrevoir des nouveautés qui devraient à terme permettre de ventiler la toilette directement dans la pièce en faisant passer l'air dans un filtre à odeur.

Maîtriser l'installation

Ainsi, un tel choix est pertinent dans le cas d'une famille qui opte pour des toilettes sèches à l'année. Outre le prix de la toilette, il faut planifier la gestion des liquides et prévoir la ventilation. Cet élément est parfois une contrainte importante du coût de l'installation finale. Il faut y penser dès le début.

L'urine a tendance à charger les tuyaux de dépôts, un rinçage quotidien avec l'équivalent d'un verre d'eau devrait prévenir ce problème. Le vinaigre cristal est également un bon moyen d'éviter l'obturation des canalisations. en principe il doit être utilisé bouillant, tous les tuyaux ne le supportent pas. Si vous partez en vacance, n'oubliez pas de rincer votre tuyau avant le départ, en séchant dans le tuyau, l'urine risque de former des dépôts. .

Lunette à séparation des urines

Laisser un commentaire

*

code



Composter dedans ou dehors ? - Biocapi.ch

10 mois ago

[…] moins de deux jours, vous serez amené à faire votre première vidange et ce rythme se poursuivra. Une toilette à séparation des urines peut-être une solution pour les familles nombreuses, le compostage extérieur sera alors plus […]